Ville de Herve

Ville de Herve

Actualités

La Ville de Herve en Devoir de Mémoire à Ypres

La Ville de Herve en Devoir de Mémoire à Ypres

C’est un quatrième Voyage du Souvenir que la Ville de Herve a organisé avec comme thème « Ypres, la Grande Guerre en Terre de Flandre ».

Ces 17 et 18 novembre, un groupe de citoyens s’est rendu à Ypres et dans ses environs pour y apprendre un pan d’histoire important de notre pays lors de la Première Guerre Mondiale. La première journée a été consacrée à la découverte du Saillant d’Ypres, du cimetière anglais d’Essex Farm, du cimetière allemand de Langemark et du cimetière du Commonwealth de Tyne Cot. L’excellent guide a notamment expliqué la vie dans les tranchées, les missions du Dr. John Mc Crae (auteur du célèbre poème In Flanders Fields) et l’attaque au gaz d’avril 1915. Le groupe s’est rendu ensuite au musée In Flanders Fields dans le centre de la ville d’Ypres, entièrement reconstruit. La journée s’est terminée par la cérémonie quotidienne du Last Post, sous la Porte de Menin.

Lors de la deuxième journée, par un froid et une bise polaire, le groupe a visité les tranchées allemandes de Bayernwald. La luminosité et l’absence de nuage a permis de se rendre compte de manière très précise de la position des troupes anglaises face aux troupes allemandes. Alors que les Anglais creusaient des tunnels avec des chambres d’explosion au bout pour faire sauter les lignes allemandes, les Allemands creusaient des puits d’écoute pour contrer les plans des Anglais. Le weekend s’est terminé par la visite de Vrij Vaderland à Furnes. Le groupe était suspendu aux lèvres d’une historienne passionnée qui n’était pas avare d’anecdotes et de détails concernant la vie des civils derrière le front.

« Ce Voyage du Souvenir était à nouveau riche en découvertes et a permis de se rendre compte à quel point cette guerre a été meurtrière, longue et traumatisante pour des millions de gens. L’objectif est toujours de sensibiliser les jeunes et moins jeunes à ce que des femmes et des hommes ont dû endurer pour que nous vivions aujourd’hui dans un pays libre et en paix. Nous étions également heureux de compter parmi nous de jeunes adolescents. » déclare Marianne Dalem, Echevine. «L’année prochaine, dans le cadre du 75ème anniversaire du débarquement, nous organiserons un voyage en Normandie » clôture l’Echevine.

 

 

 

J’ai bien aimé le musée à Furnes parce que la guide expliquait super bien. Elle montrait comment la vie dans les villes et les villages était pendant la guerre, pour les civils et pour les soldats. - Emma.

Le musée Vrij Vaderland est très bien, il est bien expliqué et marquant. J’ai aimé écouter la guide et elle a parlé de la maladie de la gale qui est très contagieuse. J’ai bien aimé quand elle a parlé de l’histoire de la ville. Ce qui m’a le plus marqué, c’est la vie courte de Valentin, soldat anglais de 15 ans, mort à la guerre. J’ai aimé aussi l’histoire d’Ypres, les incendies et la reconstruction de la ville, la vie des soldats et des civils. – Sophia.

La chose la plus choquante à mes yeux était les hommes qui se faisaient amputer des pieds et des mains. En plus, pendant les opérations il leur arrivait de se réveiller. Je me rappellerai toujours cette image de pieds en sang. Ensuite, il y a aussi les tranchées. Les enfants de notre génération ont énormément de chance quand on connaît les conditions épouvantables dans lesquelles les soldats vivaient (rats, froid, fatigue, etc.) dans les tranchées. – Jeanne.